Playing : Wizkid – Ghetto Love.

Confinement Mood ! Posée dans mon canap, 15h30, ciel bleu, des airs de printemps. On va papoter entre nanas ! Cet article ne pouvait pas mieux tomber.

Il rime avec tout ce que j’aime : le week-end, les solo time, glander à la maison, être en mode confort maxi, écouter de la musique, danser … Alala quelle vie! Comment vous allez mes go ?

Donc voilà ce à quoi votre go occupe son temps libre, à faire des photos, pour votre plus grand plaisir, n’est-ce pas! Mdr. Vous vous doutez de ce dont on va parler ? Oui, on va parler règles. Ce moment que nous vivons pour certain.e.s tous les mois avec plaisir hein … ou pas hehe. C’est marrant, cette semaine ma soeur m’a annoncé toute paniquée que ma nièce (9 ans) venait d’avoir ses règles. « Ca fait jeune, mon bébé » étaient ses mots, attendris. Et elle devint une femme. Puisque oui, apparemment c’est à ce moment-là qu’on devient des femmes, et c’est là que les emmerdes commencent quoi, bullshit tssss. C’est assez dingue TOUT ce qui est lié aux règles. Les réflexions à la con qu’on se prend en pleine face, les hormones, les humeurs … Je suis tellement contente que la parole se libère sur le sujet. C’est trop, beaucoup trop important. Celles qui viennent après ont d’la chance rolala. Plus tôt on s’y intéresse mieux c’est. Il y a beaucoup de choses sur le sujet que j’ai apprises tard; même s’il n’est jamais trop tard, j’aurais aimé les apprendre plus tôt. Et je suis ravie que de plus en plus de marques, de comptes Instagram (coucou @jemenbatsleclito), d’influenceuses abordent le sujet sans tabou.

La marque Blooming m’a contactée il y a environ 1 mois pour me proposer de tester leurs culottes menstruelles. I was like HELL YESSSSSSS ! Pourquoi me direz-vous ?! Bon d’abord parce-que parfois je m’excite pour un rien haha, ensuite parce-que vous savez que j’adore vous faire découvrir des marques/produits ou articles, mais surtout parce-que depuis que j’ai découvert les culottes menstruelles je suis comme une OUF sérieux. Je refais le topo vite-fait : ado au Cameroun, j’utilisais des serviettes lavables. Arrivée ici, j’ai dû évaluer les options. Je n’ai jamais mis de tampons (merci à ma toute première gynéco qui me les avait déconseillés). Je n’ai toujours mis que des serviettes hygiéniques. Mais avec l’âge, je prends de plus en plus conscience de ce que je fais subir de pas très cool à l’environnement, mais aussi à mon corps, et j’ai eu envie de commencer à changer certaines choses, tout doucement. C’est comme ça que j’avais décidé d’arrêter la pilule. Puis ça a commencé à parler de la cup … Sérieux j’avais la flemme, on va pas se mentir. Puis j’ai découvert les culottes menstruelles ! Ca a d’abord été comme un doux souvenir de mes serviettes lavables Made in Yaoundé. Puis j’étais ravie d’avoir une option plus durable, économique et à priori saine pour mon corps, sans avoir à rien mettre à l’intérieur de celui-ci. Je vous avais fait un post Instagram dessus il y’a quelques mois, j’étais bluffée : confort, 0 risque de tâches (testée sur draps blancs et tout et tout oui oui), tenue longue durée etc.

Blah Blah Blah d’la Pookie – c’est ce qui est inscrit sur mon crop shirt. Bon je m’égare ! Et donc on a toujours cette peur, celle de ne pas savoir si ces fameuses culottes vont être efficaces ou pas. Voici mon avis.

Ce que j’ai kiffé :

Le site internet et l’expérience sur site : yes je sais c’est bizarre comme point, mais laissez-moi je bosse dans le Digital haha. Donc j’ai kiffé le fait que le site soit si fluide, tout est clair et bien expliqué, puis HEY : je me suis sentie identifiée dans les visuels en tant que femme noire et grosse, avec des vergetures (oui oui il y’a aussi) et tout le tralala, et bordel de chiottes, ça fait du bien quoi !

Les tailles +++ : eh oui, le fait qu’on puisse toutes y loger nos fesses, mêmes les plus dodues ! *émotion* . J’ai pris les miennes en taille 52, à savoir une taille au-dessus de la mienne. Ce qui est en général conseillé pour ne pas se sentir à l’étroit sachant que le corps peut parfois prendre en volume quand on est en période de règles

Le choix : sur le site il est large, il y’a même des modèles pour ados. J’en ai pris une en taille haute (la rouge ci-dessus) et une noire taille basse avec un liseré en dentelle. Super d’en avoir au moins 2 pour pouvoir alterner. Et j’ai d’ailleurs alterné aussi avec des serviettes, puisque je ne les ai pas encore totalement abandonnées. Donc la journée culotte menstruelle, le soir/nuit serviettes

Le confort : elles sont douces et vraiment agréables à porter. Elles sont fines, donc cette foutue sensation qu’on peut avoir avec une serviette, ciao!

Efficacité prouvée sur un flux faible à moyen : j’ai pu les porter sans me tâcher et ça ! … Toi-même tu sais.

L’entretien : il est recommandé de les laver avant utilisation à 30°. Après usage, rincées à l’eau froide, puis machine à laver, et enfin séchage à l’air libre, elles sont ressorties nickel. La marque a un blog avec pleins d’articles intéressants et utiles (j’y ai d’ailleurs appris la signification de la couleur du sang de nos règles, wow) dont un sur l’entretien de sa culotte menstruelle

Autres avantages : le fait que ce soit une marque française, qu’on puisse en acheter en magasin, et enfin le prix.

Ce que j’ai moins kiffé :

Le 2ème jour en général, j’ai un flux beaucoup plus abondant. Et là j’ai eu une micro tâche. J’avais remonté à la marque le fait que la protection ne soit pas le long de la culotte jusqu’au niveau du haut des fesses pourrait être un problème en cas de flux abondants. Ils en sont conscients. Toutes leurs culottes ont le même liner (la protection intégrée dans la culotte). Ils ont donc modifié ce liner pour leur nouvelle production et travaillent sur de nouveaux modèles, encore plus absorbants et valables pour la nuit. Mais j’ai quand même gardé la culotte pour faire le test jusqu’au bout, et cela ne s’est pas reproduit. J’ai lu plusieurs avis, et ma conclusion sur ce point c’est que la notion de flux abondant diffère d’une femme à l’autre, vaut mieux tester pour se faire son propre avis.

Le deuxième point qui est un peu lié au premier et donc au flux, est que ce même jour, même si elle s’est relativement vite estompée, j’ai eu comme une sensation de « mouillé » que je n’ai pas ressenti les autres jours.

Je vous conseillerai donc de tester et adapter à vos usages. Soit la culotte seule pour des cas de flux faible à moyen, soit en complément d’une cup ou de serviettes hygiéniques pour des flux abondants.

Je vous mets ici les culottes que j’ai choisies : la rouge, celle que je préfère. Et la noire

Avant de vous laisser, petit point rapide sur l’hygiène quelque soit la méthode qu’on adopte pendant ses règles, notamment sur le fameux SCT : Syndrome du Choc Toxique. Je suis récemment tombée sur un post Insta qu’a fait mon amie Audrey sur la page de son asso Sorore Ensemble à ce sujet, et il m’a semblé intéressant de drop ça ici, just in case. Je vous laisse aller le lire ici, mais globalement ce qu’il faut en retenir c’est qu’on peut l’attraper avec n’importe quelle protection, notamment si on la garde trop longtemps sur soi. Donc peu importe ce qui est indiqué sur celles-ci par les marques, il est primordial d’éviter de porter les protections périodiques en particulier tampon et cup plus de 6h sans être changées. Notamment chez les jeunes dont le corps est plus fragile, n’ayant pas encore développé d’anti-corps.

Je vous mets ici la liste des magasins où vous pouvez shopper vos culottes Blooming, globalement Monoprix et Auchan.

Attention minute pub : vous avez évidemment -30% sur le site avec le code « Pomelokiwie30 ». Voilà Voilà 🙂

Et vous, avez-vous déjà testé les culottes menstruelles ? Vos avis ?

Bisou sur la fesse droite girls ❤

*Article en partenariat avec Blooming*

BYE.

Pomelo.

5 commentaires sur “Bloom.

  1. Super Article Pomelo.
    Perso depuis les enfants j’ai un flux hyper abondant avec des caillots… J’ai essayé la cup, c’est d’ailleurs grâce à ce que je le suis rendu compte qu’il y avait un problème. Je vidais ma cup toutes les 30 min😰. J’étais adepte des tampons super, mais même ça ne me sauvaient plus. Un matin mon tampon super +++ et ma serviette que dis je, couche ne m’ont pas empêché d’arriver au boulot toute trempée, heureusement j’étais habillée en noir. J’ai du prendre un traitement pour arrêter les règles, prendre une pillule alors que je ne l’avais jamais fait avant, j’avais 3 enfants, 38 ans et toujours bien géré mon cycle. J’ai super mal vécu ce moment, mais pas le choix je devais me résoudre à prendre quelque chose car je savais quand mes règles commençaient et pas quand elle s’arrêtaient. Et voilà venu la vie sans règles… Un kif, faut dire que je ne veux plus d’enfants, donc j’ai donné avec cette histoire de règles. Mais après un an et traitement, j’ai décidé de faire une pause. Mes règles sont revenus, toujours aussi abondantes mais suprise elle dure 4 jours!
    Je ne sais pas pourquoi je te raconte tout ça… Une chose est sûre j’ai deux filles je n’utiliserai que des culottes pour elles. Et c’est super qu’on trouve des culottes en grandes surfaces. Merci du partage 😘.

    J'aime

    1. Coucou Kate ! Merci pour ton partage. Je sais le struggle que peut être cette histoire de règles pour beaucoup de femmes. C’est pour cela que c’est d’autant plus important d’en parler. Déjà parce-que ça nous fait du bien de nous exprimer et de partager nos expériences 🙂 Ensuite parce-que cela permet peut-être à certaines de se sentir moins seules ! Alors oui, merci. Et ravie de savoir que tu finis par trouver des options qui te soulagent, puis te donnent envie d’agir autrement pour tes filles . Passe une belle journée, Bisous !

      J'aime

  2. Super article !! J’ai découvert ton blog grâce à une abonnée sur Insta qui m’a parlé de ton blog j’aime beaucoup ton univers 👍

    Je partage totalement ton avis il est vraiment temps qu’on lève le tabou autour des règles et de pouvoir libérer la parole à ce sujet ! C’est malheureux de constater que l’on vit dans un société qui perçoit les règles comme quelque chose de sale et repoussant, il y a du boulot pour déconstruire tout ces préjugés !
    Tu cites Camille de Je m’en bats le clito! Je l’adores elle est géniale cette femme ! Heureusement que de plus en plus de femmes comme elle, parviennent à traiter des sujets comme la sexualité féminine, le plaisir féminin sans tabou 👌 Je ne sais pas si tu suis le compte de Inside.women sur insta toujours, pareil elle fait un travail formidable

    Sinon je n’ai jamais testé les culottes menstruelles mais je t’avoue que j’y pense de plus en plus. Je songes vraiment à délaisser les tampons (je ne mets quasiment que ça) …quand on sait leur compo pas très safe et les risques que ça peut entraîner (=choc toxique). Ton article m’a réconforté dans ma démarche, je franchirais le cap

    J'aime

    1. Hello & Welcome here et merci à ton abonnée 🙂 Merci pour ton partage d’expérience ! Yes, je pense que petit à petit les choses commencent à bouger et ça c’est top ! Non je ne connais pas Inside.women, je vais checker ça.
      Ouai vraiment les culottes menstruelles pour moi c’est le pied. Tu m’en diras des nouvelles !
      Belle journée, merci !

      J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s